mardi 6 novembre 2007

Extrait d'une lettre d'une âme vaillante oct 2007

« Cet article de journal évoquant les Ames Vaillantes dans le journal « le Pays » du 30/09/07, me ramène au moins 60 ans en arrière.
J’ai participé à ce mouvement de jeunesse organisé par des sœurs. La devise des Ames Vaillantes, qui à cette époque d’après guerre rassemblait, à Héricourt, une vingtaine de filles était : TOUJOURS UNIS.

Cette devise se proclamait ainsi en chantant :

Allons, réveille toi jeunesse,
Montre ta vitalité,
Le temps n’est pas à la mollesse,
Mais à la trépidité.

Refrain : Toujours unis, c’est notre devise,
Toujours unis et tous amis,
A bas la haine qui paralyse,
Toujours unis, amis.

Il y avait une suite dont je ne me souviens plus que de ces paroles.

Va de l’avant pour la conquête
Des efforts d’être chrétien,
Tu sauras lui être fidèle
Car il compte sur ton action.

Les Ames Vaillantes ne se manifestaient alors pas tant en paroles que par des signes et en premier lieu le sourire enseigné et rappelé par leur chant :

Pour l’Ame Vaillante
Pure et conquérante,
Le cri de la victoire
Et le chant de gloire
Brave la tristesse
Comme la mollesse
C’est notre secours
De sourire toujours.

Nous nous retrouvions chez les sœurs les jeudis après- midi pour chanter, faire des jeux, des farandoles et des activités manuelles puis nous partagions un goûter. Les jours de pluie, nous apprécions la séance de cinéma, des épisodes de Sylvain et Sylvette, projetés sur un drap fixé sur un mur, et nous apprécions beaucoup.

Ce mouvement des Ames Vaillantes ne se limitait pas à un après midi récréatif. Le dimanche, nous participions tous à la messe par la transposition de ces signes de vie en unité et partage, assimilés à la communion, aussi bien par les adultes que par les enfants.

P. M. Ancienne Ame Vaillante

2 commentaires:

http://jm-monblog.blogspot.com a dit…

Je me souviens que les cheftaines disaient : "le sourire", et on répondait : " toujours" !

Dans les années 53 , 54 ...

De bons souvenirs.

josette de Rabat

Simone GJ a dit…

Moi aussi j'ai été "âme vaillante" à Cavaillon dans le Vaucluse en ces années-là.. Avec exactement les mêmes chants et le même profil des jeudis après-midi au "patronage". Nous étions très heureuses avec ma soeur d'avoir ce lieu de réunion et ces activités, et en été on partait en colonie de vacances dans des maisons (louées par la paroisse?)qui nous accueillaient (avec le curé et les cheftaines, les feux de joie et les chants le soir, les promenades l'après-midi...). De mon temps, cela se situait à Ecole-en-Bauge (Savoie) puis à Challex (Ain). Que de découvertes! Que d'initiations à la vie de groupe ! Que de dévouement chez les gens qui nous "encadraient"...